Fatigue pandémique : plus de charge mentale

sophrologue_zaozen_joinville_charge_mentale

Comment diriger quand votre équipe et fatiguée et vous aussi !

Les nouvelles formes d’organisation du travail et de management liées à la pandémie renforcent la charge mentale des managers. Sentiment de perte de vitesse, manque de détermination et d’énergie ; la durée de ces nouvelles conditions fait apparaître à tous les niveaux de la hiérarchie une certaine lassitude. Les incidents liés au stress redoublent, les réactions émotionnelles sont exacerbées et les défections se multiplient.

Sentiment renforcé par la peur du virus, la perte des repères sociaux, particulièrement quand on travaille chez soi, crainte pour son emploi, absence de projet et peu de visibilité sur la sortie de crise. Ces différents facteurs alimentent cette fatigue pandémique qui se traduit par des difficultés de concentration, des états émotionnels exacerbés, des crises d’angoisse, des insomnies. La sophrologie par des exercices de relaxation et de visualisation positive peut vous permettre de passer le cap.

Quelques astuces et bonnes pratiques peuvent aider à réduire la charge mentale au travail ou en télétravail pour en diminuer les risques :

  • Mettre en place une ergonomie cognitive en simplifiant les tâches avec des outils intuitifs adaptés comme l’élaboration d’une carte mentale ou « Mind mapping ». Avec de la créativité, vous allez donner une vision globale à votre projet ou sujet uniquement en notant les idées telles qu’elles se présentent à votre esprit sans les organiser au préalable.
  • Penser malgré la distance à continuer à déléguer à vos collaborateurs ce que vous ne pouvez pas absorber. Faites leur confiance ! Veiller cependant qu’eux mêmes ne soient pas surchargés.
  • Se mettre des limites physiques et temporelles, bref en deux mots savoir déconnecter !
  • Se fixer des horaires de travail et s’octroyer des soirées et des week-ends complets pour vous ressourcer.
  • Conserver des courtes pauses et favoriser une pause déjeuner pour permettre une vraie coupure dans votre journée.

A la fin de la journée accordez-vous  du temps pour la musique, sport, etc., afin de séparer entre votre vie professionnelle et personnelle.

C’est par la répétition et les rituels que votre cerveau se déconnecte. C’est la clé de tout apprentissage, que ce soit pour l’organisation du travail, la méditation, le  sport… La répétition crée de nouvelles « autoroutes neuronales » et vous programme dans une nouvelle dynamique.

Le temps et la répétition sont vos amis dans ce concept pour en avoir les bénéfices.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Retour haut de page